L’assurance de prêt habitation est une garantie que vous fournissez à votre établissement de crédit ; en cas de décès, d’invalidité ou tout simplement d’incapacité de payer de votre part, votre assureur assure le règlement dans la continuité. Devez-vous impérativement y souscrire et en connaissez-vous les modalités ?

Pourquoi souscrire à une assurance de prêt immobilier ?

Si vous achetez un bien immobilier, que ce soit pour réaliser un investissement locatif ou pour y habiter vous-même, il est fort probable que, comme un français sur trois, vous serez amené à souscrire à un crédit immobilier.

Il est également possible que, comme 70% des français souscrivant à une assurance habitation, vous jugiez pénibles et complexes les formalités administratives attachées à cette démarche.

Et pourtant, la souscription à une assurance prêt immobilier fait partie des jalons indispensables à la constitution d’un dossier.

Cette assurance met en confiance votre inscription de crédit ; en effet, il s’agit d’une garantie selon laquelle le remboursement de votre emprunt sera effectué, quelle que soit la situation financière dans laquelle vous vous retrouverez.

Attention, au-delà de constituer une réelle garantie pour votre banque, l’assurance prêt immobilier est également un moyen de vous protéger efficacement, ainsi que votre famille. Ainsi, si vous connaissez une période longue de chômage ou d’invalidité, c’est votre assureur qui prendra en charge le remboursement de votre crédit sous certaines conditions.

Si la souscription à une assurance prêt immobilier n’est, pas une obligation légale sur le papier, elle est une étape obligée pour bon nombre d’établissements de crédit. En pratique, vous ne pourrez presque  jamais souscrire à un crédit immobilier sans présenter cette garantie à votre banque.

Comment en changer ?

 Vous êtes insatisfait de votre assurance prêt immobilier ? Vous souhaitez étudier le marché et souscrire à une autre assurance à la place ?

Vous avez parfaitement l’autorisation de la changer ; grâce à la loi Hamon, les assurés peuvent changer d’établissement d’assurance pendant la première année de leur souscription sans justificatif ; cette loi a été renforcée par l’amendement Bourtin, qui autorise les modifications d’assureurs suite à cette première année.

Les établissements de crédit ne peuvent imposer de frais à leurs assurés pour ce changement d’assurance prêt immobilier, et ne peuvent pas le refuser à condition que votre nouveau contrat de souscription offre le même niveau de garantie que l’ancien.

Si vous avez souscrit il y a moins d’un an à une assurance prêt immobilier, votre situation relève donc de la Loi Hamon : que votre assureur soit votre banque ou un établissement externe, vous pouvez opérer votre changement à tout moment sans apporter de justificatif. Vous devez respecter un préavis de quinze jours.

Passée cette première année, la situation dépend de l’amendement Bourquin : deux solutions se présentent alors :

  • Si vous avez souscrit à votre assurance prêt immobilier dans votre établissement de crédit, il vous faudra attendre la date anniversaire de votre souscription.
  • Si vous avez souscrit à votre assurance prêt immobilier dans un établissement externe d’assurance comme la Maaf par exemple, vous devrez respecter pour ce changement d’assurance la date indiquée sur votre contrat de souscription au moment de la signature.

Dans les deux cas, il vous sera demandé de respecter un préavis de deux mois.

Nous vous souhaitons de gérer au mieux les quelques formalités administratives inhérentes à une souscription de prêt, et une bonne installation dans votre nouveau palais !!