Dans le cadre d’une vente immobilière, il n’est pas obligatoire de réaliser un diagnostic merule. Toutefois, il est formellement suggéré dans certains cas. La merule est un champignon lignivore qui se nourrit de bois et se multiplie rapidement dans des conditions humides.

La mérule se caractérise par une coloration orangée, puis prend la forme de toile d’araignée en phase terminale. Dans le cas où les conditions suivantes sont réunies, la multiplication de la mérule se fait à vitesse grand V : bâtiment mal entretenu, climat tempéré, confinement du bois et humidité

Merule : qu’est-ce que c’est ?

La mérule est un champignon également appelé « lèpre de bois » qui s’attaque toute la boiserie d’une habitation (notamment les résineux). Elle prolifère dans des endroits humides, obscurs et mal ventilés. La mérule va adopter, en fonction de son environnement, une couleur blanche dans l’obscurité, marron ou orangé à la lumière.

Pour un bien immobilier particulier, les conséquences peuvent être nuisibles. Les boiseries se fragilisent dangereusement, risquent de changer de couleur, de se décomposer et de pourrir.

Elle ne s’en prend pas seulement au bois, mais s’infiltre aussi dans les maçonneries et se multiplie dans les boiseries environnantes. La mérule provoque, petit à petit, des dégâts irréparables qui peuvent aller jusqu’à l’effondrement des structures qui sont affectées, causant la destruction du foyer.

 

merule

Mérule : les dangers

Ce n’est pas pour rien qu’elle soit surnommée « lèpre des maisons ». C’est parce qu’elle présente d’énormes conséquences sur presque toute la maison, mais également sur la santé. Elle est presque indétectable, par le fait qu’elle vit dans la structure du bois. Une fois qu’elle est visible sur le bois, c’est qui est déjà trop tard. Elle fragilise les charpentes, ce qui va rendre les logements inhabitables et difficile à réparer.

Un diagnostic mérule permet de détecter à temps  la lèpre des bois et heureusement qu’un traitement est possible. Il s’agit d’appliquer un fongicide tous les 20 cm, de rétablir la ventilation et de garnir les parties déjà endommagées. Par contre, s’il est trop tard, on est contraint de démolir les murs, parfois même tout le bâtiment et de brûler les parties détériorées.

Merule : le diagnostic est-il obligatoire ?

Dans le cadre d’une vente immobilière, selon la loi, il n’y a aucune législation en vigueur ou une obligation qui impose de réaliser un diagnostic merule. Malgré que cela ait été considéré par la loi Alur en 2014, il ne fait pas partie des diagnostics obligatoires, même sous certaines conditions, à la différence du diagnostic termites ou de l’état d’amiante.

Par contre, le vendeur est tenu d’en informer l’acheteur de la présence de la mérule. Cela suppose qu’il est dans l’obligation d’aviser et de notifier tout acquéreur sur une présence éventuelle de mérule. Au cas où une infestation est remarquée, l’occupant ou le propriétaire est contraint de le notifier auprès de sa mairie.

 

merule

Merule : réaliser un diagnostic et dans quels cas ?

Quoique le diagnostic mérule ne constitue en aucun cas une obligation, il est préconisé de le faire si vous avez des doutes au sujet d’une infestation. Au cas où la mérule vient à se montrer à l’issu d’une vente, le vendeur s’expose à des recours en responsabilité devant les tribunaux. Au cas où le vendeur a caché le vice et qu’il a été découvert, la vente pourrait être annulée. Le vendeur se voit être sanctionné financièrement ou encore prendre en charge les travaux.

Si vous avez des doutes, il est conseillé de faire un diagnostic mérule, dans le cas où ces conditions sont réunies :

  • Isolation trop dense du bois
  • Logement abandonné et mal aéré depuis longtemps
  • Parties de bois gondolées ou ramollies
  • Traces blanches ou poussières orangées sur le bois
  • Situation de la commune en zone à risque
  • Présence d’odeur de champignon
  • Traces d’humidité ou d’infiltrations dans les murs