Vous envisagez de vous installer en colocation ? Pour cela, vous devez connaître les types d’assurance habitation qui vous protégeront dans un tel contexte. Quelles sont les assurances obligatoires et recommandées ? Quelles sont les assurances facultatives auxquelles vous pouvez souscrire ? Voici un guide qui vous permettra de choisir l’assurance qui convient le mieux à votre situation.

L’assurance habitation en fonction du type de contrat de colocation

Dans le cas d’une colocation, deux possibilités d’assurance s’offrent à vous selon le type de contrat. En effet, si chaque colocataire a signé un contrat indépendamment des autres, chaque individu pourra alors souscrire l’assurance habitation multirisque, et ce, chez l’assureur de son choix.

Si les colocataires choisissent le bail individuel, il est conseillé de souscrire un contrat chez un même assureur afin d’éviter d’éventuels litiges en cas de dommages.

Par contre, si le contrat de bail est unique et représente tous les colocataires, vous n’aurez qu’à souscrire un seul contrat d’assurance habitation pour tout le logement. Ainsi, un seul colocataire pourra représenter les autres individus pour remplir l’obligation d’assurance.

Dans les deux cas, il est important de bien choisir son assurance habitation pour sa colocation afin de cibler la meilleure offre.

assurance habitation colocation

Les assurances individuelles et collectives pour le logement

En général, le propriétaire demande à ce que ses colocataires soient assurés par une attestation d’assurance habitation. À cela s’ajoute la Garantie des risques locatifs, qui est souvent demandée aux colocataires en cas de sinistre de type incendie, vol, dégâts des eaux, etc. La souscription pour ce type d’assurance ne concerne pas tous les colocataires. Un seul peut représenter tous les autres.

En revanche, il recommande fortement à chaque colocataire de souscrire la garantie Responsabilité Civile (RC). Le but étant de couvrir les éventuels dégâts ou dommages causés à autrui. Grâce à cette garantie, tous les colocataires n’auront pas à payer le prix fort pour un sinistre causé par un seul colocataire.

Assurance : les types de garanties facultatives

Même si les colocataires sont tenus de présenter une attestation d’assurance habitation, il existe également d’autres assurances habitation qui se trouvent être facultatives et pourtant réellement conseillées afin d’éviter de payer des dommages fréquents.

On cite notamment :

  • la garantie vol ou cambriolage qui est souvent comprise dans les contrats MRH des assureurs,
  • la garantie protection juridique qui sera tout à fait nécessaire en cas de litige.

La mise à jour du contrat d’assurance habitation

La mise à jour du contrat de bail de colocation doit être effectuée à chaque changement. En effet, le départ ou l’arrivée d’un colocataire doit être inscrit sur un avenant de contrat de colocation. Le contrat d’assurance doit tout naturellement être mis à jour afin d’assurer les nouveaux colocataires.

En effet, s’il se trouve qu’un individu quitte la colocation et que l’assurance n’a pas été mise à jour, le prochain ne pourra pas bénéficier des garanties si aucun avertissement n’a été fait auprès de l’assureur. Il est donc important de bien veiller à cette mise à jour du contrat d’assurance, et ce, afin d’éviter toute déconvenue.