La pandémie du coronavirus a impacté négativement tous les domaines d’activité. Avec des taux d’emprunt reconsidérés, des biens qui ne se vendent plus, des acquéreurs réticents et des vendeurs affaiblis, le secteur de l’immobilier fait sans doute partie des secteurs les plus touchés. Les conditions sanitaires n’arrangent en rien les choses et l’idée d’un nouveau confinement ne fait qu’empirer la situation. Avec les restrictions sanitaires, la recherche de biens, la prospection et surtout la mise en avant de ces derniers pose en effet problème. En plus des difficultés à vendre les biens, les acteurs de l’immobilier sont confrontés à une autre réalité : la difficulté à faire visiter les biens.

Cette contrainte est davantage saisissante sachant que certains acquéreurs sont loin. Ils ne peuvent donc se déplacer à cause des mesures sanitaires imposées par l’État. Comment s’en sortir dans un contexte si compliqué ? Quelle porte de sortie envisager ?

Quand le virus dicte sa loi au marché immobilier

Depuis désormais plus d’un an, le coronavirus a considérablement changé notre mode de vie, ses retombées sur la quasi-totalité des secteurs d’activité ne sont pas négligeables. Celui de l’immobilier a particulièrement subi les conséquences de la crise sanitaire. Les difficultés que rencontrent les vendeurs sur le marché sont de différentes natures. L’une d’entre elles est la prospection et la mise en avant des biens.

L’apparition des nouveaux variants du coronavirus a favorisé le durcissement des mesures sanitaires. Dans un contexte aussi difficile, ce sont les vendeurs de biens immobiliers qui payent le prix fort. Si vous êtes concerné, vous gagnerez beaucoup en optant pour la visite virtuelle pour faire visiter vos biens aux potentiels acquéreurs en ayant recours à des professionnels comme 360Tech.fr. Auquel cas, vous aurez du mal à vendre vos biens, sur un marché très affecté par la crise.

La prospection et la mise en valeur des biens sont en effet les problèmes auxquels sont actuellement confrontés les vendeurs. De telles difficultés sont constatées en raison des mesures sanitaires qui, bien que nécessaires, sont très contraignantes pour les acteurs de l’immobilier. Pour les vendeurs, difficile de prospecter afin de dénicher des biens à proposer aux demandeurs.

Ces derniers, quand ils pensent à toutes les mesures sanitaires auxquelles ils doivent se soumettre avant de se déplacer pour visiter un bien, préfèrent naturellement passer leur tour. Actuellement, il est en effet très difficile de se déplacer librement pour visiter les biens disponibles et se décider à acheter. Or, en matière d’acquisition immobilière, la visite est essentielle.

Cette situation plonge les acteurs de l’immobilier et surtout les vendeurs dans une tourmente sans précédent. L’une des conséquences logiques de cette situation est la chute des signatures de compromis de vente. Aussi, les acquéreurs commencent à s’interroger sur la question du timing. Ils se demandent s’il faut attendre un allègement des mesures sanitaires avant de concrétiser un achat ou s’il faut continuer malgré la situation actuelle.

La prospection et la visite immobilière devenues difficile à cause de la crise sanitaire

La visite virtuelle, seule porte de sortie envisageable

Face à toutes ces contraintes qu’imposent le virus et les mesures sanitaires, la visite virtuelle semble être la porte de sortie pour espérer vendre si vous avez des biens immobiliers en vente. En raison du contexte sanitaire actuel, elle est en effet la seule solution, à moins que vous décidiez d’attendre la fin de la crise pour reprendre votre activité. Or, l’incidence financière d’une telle approche peut être irréversible.

Les avantages de la visite virtuelle pour les acquéreurs

Si vous êtes acquéreur, vous pouvez être rassuré, la visite virtuelle revêt plusieurs avantages. Déjà, elle vous permet de ne pas passer outre les mesures sanitaires, de limiter tout risque de contamination, tout en visitant votre futur logement. Immersive et précise elle représente le nouveau mode de visite 2.0.

Favorisée par les évolutions de la technologie, la visite virtuelle est en effet très proche d’une visite physique. Vous pourrez apprécier tous les aspects du bien, vous attarder sur les détails qui sont les plus importants pour vous, et ensuite vous décider. Par exemple, en quelques clics, vous pouvez vous déplacer librement entre les différents points de vue et zoomer sur les zones d’intérêts. Votre visite est davantage facilitée par l’annotation des images qui permet de renforcer votre immersion et d’analyser tout ce que vous observez. Les visites sont par ailleurs interactives. De quoi vous permettre de poser toutes sortes de questions et d’exprimer vos préoccupations avant de passer à l’acte.

La visite virtuelle, seul moyen de continuer à vendre des biens

Les atouts de la visite virtuelle pour le vendeur

Pour les vendeurs, tous les espaces du bien immobilier sont mis en valeur à travers une représentation 3D. L’idée est de permettre aux acquéreurs d’avoir une vision globale de leur future acquisition et des différentes pièces qui la composent. De plus, ils ont la possibilité de se déplacer instantanément dans toutes les pièces.

Par ailleurs, vous avez la possibilité d’accompagner l’expérience du visiteur avec des contenus médias. De fait, vous pouvez rendre votre visite plus intéressante et dynamique en ajoutant des informations complémentaires comme des textes, des images, des liens vers une interface de réservation. Grâce à des « Tags » étiquettes, attirez simplement l’attention des visiteurs sur des pièces en particulier, des matériaux, une vue attrayante, etc.

En plus de permettre une expérience complètement immersive pour les internautes, la visite virtuelle témoigne de votre professionnalisme et de votre volonté d’aller de l’avant, malgré les restrictions qu’impose le virus. La possibilité de récupérer des photos haute définition en HDR, des vues 2D/3D est aussi un atout de la visite en ligne.

En outre, elle est également une option intéressante pour les professionnels comme les cuisinistes, les architectes, les assureurs et autres corps de métiers. De fait, elle leur permet, grâce aux plans de pièces 2D, de se faire une idée précise du logement en question et de mieux organiser leur intervention. Cet avantage est important puisque comme les acquéreurs, les professionnels du bâtiment sont eux aussi contraints par les mesures sanitaires en vigueur et cherchent ainsi une alternative.