Punaises de lit : la grande invasion

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
punaises-invasion.jpg

Depuis quelque temps, les punaises de lit sont devenues un véritable fléau au sein des logements. Le sujet a même été évoqué par les parlementaires en remettant un rapport à la ministre du Logement Emmanuelle Wargon en octobre 2020. En 2019, le nombre d’interventions de professionnels pour des cas d’infestation de punaise de lit est de 540 000 contre 200 000 en 2017. Pourtant, il est assez compliqué de se débarrasser de ces parasites. Lorsque vous êtes propriétaire, que faire si les punaises de lit apparaissent dans une maison ou un appartement mis en location ?

Reconnaître les punaises de lit

Minuscule, de la taille d’un pépin de pomme aplati, c’est la principale caractéristique d’une punaise de lit. Les adultes sont de couleur brune et sont visibles à l’œil nu. Les jeunes punaises sont légèrement blanches ou translucides et plus difficiles à distinguer. L’invasion de punaises de lit est véritablement problématique pour ceux qui en sont victimes, car il est presque impossible de s’en débarrasser sans l’intervention de professionnels. Les interventions auprès des foyers infectés par des entreprises spécialisées comme Eradication-punaises-de-lit.com ont augmenté de plus de 70 % en 2020 comparés à 2019. Elles ne transmettent pas de maladies à l’homme, mais peuvent créer des allergies chez certaines personnes.

Ces petites bêtes ne sautent pas comme les puces et ne volent pas, pour se déplacer, elles s’accrochent à un hôte, ou marchent normalement avec leurs pattes. Généralement, les punaises de lit ne sortent pas le jour, mais uniquement la nuit pour se nourrir de sang humain. Pour cela, elles peuvent piquer plusieurs dizaines de fois et provoquer de graves démangeaisons. Afin de vérifier la présence de punaises de lit, vous pouvez simplement vérifier sur votre peau, car les piqûres de ces parasites sont regroupées par 3 ou 4 au même endroit ou sont alignées.

punaise de lit

D’où viennent les punaises de lit ?

Sachez qu’en tant que bailleur, vous avez l’obligation de fournir un bien décent au locataire. Cela implique l’absence de puces, de punaises de lit, de souris ou de cafards dans le logement. Dans le cas où votre locataire constate la présence de ces petites bêtes après son installation, il devra vous informer au plus vite. Cela permettra de vérifier si les punaises de lit ont envahi les lieux avant l’arrivée du locataire ou après son emménagement.

Au moment d’emménager, le locataire est tenu de faire une vérification minutieuse de l’état du logement. S’il remarque la présence des punaises de lit quelques jours après son arrivée, il peut désigner le propriétaire comme responsable. En effet, il est impossible que ces parasites aient infesté son logement en quelques jours. La présence de ces parasites peut être due à la saleté au niveau des bacs à ordures, des débarras du bâtiment ou des parties communes non entretenues.

La prolifération des punaises de lit peut également être causée par le locataire. La négligence et le manque d’entretien du logement par ce dernier sont les principales raisons de la propagation de ces petits nuisibles. Mais ils peuvent aussi avoir été introduits par accident. Les voyages fréquents, les visiteurs et l’achat de meubles d’occasion peuvent ainsi apporter ces parasites. Pour les sites ayant déjà eu des problèmes de punaises de lit, l’invasion peut être due à leur résistance aux insecticides.

Punaises de lit : qui doit payer l’extermination ?

Le propriétaire doit fournir un logement exempt de toute infestation de nuisible et parasite. Le locataire doit ainsi prévenir le bailleur au plus vite lorsqu’il remarque des punaises de lit dans son logement. Si vous êtes propriétaire d’un immeuble locatif, vous devrez vérifier que d’autres appartements ne sont pas victimes de cette invasion. Puis, contactez un professionnel pour procéder à la détection et la désinsectisation du bien immobilier. Que ce soit au début ou en cours de bail, les frais liés à l’intervention sont entièrement à votre charge.

Toutefois, il est aussi possible que vous preniez le temps de trouver le responsable de cette situation. Pour cela, il faudra se référer en premier lieu à l’état des lieux d’entrée. Vérifiez que le locataire n’a pas déjà fait remarquer cette présence dès le début du bail. Si ce n’est pas le cas, vous devrez démontrer que l’apparition des punaises de lit a été provoquée par le locataire. En effet, si l’infestation ne se révèle que quelques mois après l’emménagement, le doute peut exister.

Si les punaises de lit ont été introduites dans son logement par le locataire, ou ses hôtes, la responsabilité peut lui être imputée. Au préalable, vous devrez envoyer une lettre écrite au syndic (voir aussi comment envoyer une lettre de résiliation de bail ) afin de confirmer que l’immeuble n’est pas infesté. L’ensemble de la procédure de désinfection devra alors être payée par le locataire. Toutefois, cette responsabilité est plus compliquée à prouver.

Il est possible que vous remarquiez la présence des punaises durant l’état de lieux de sortie du locataire. Dans ce cas, vous pouvez considérer ce fait comme une dégradation du logement par l’occupant. Vous pourrez ainsi retenir les frais d’intervention sur son dépôt de garantie ou même lui demander de payer les réparations. La plupart des assurances ne couvrent pas ce genre de problème, car il est difficile de prévoir ses conséquences.

Prévenir et débarrasser son bien locatif des punaises de lit

Un propriétaire qui loue un bien infesté de puces ou de punaises peut avoir une amende allant de 50 000 à 100 000 euros. Pour éviter cela, il est nécessaire de prendre des précautions, à commencer par garantir la propreté de votre bien immobilier.

Inspecter le logement méticuleusement

Entre deux locataires, procédez systématiquement à un traitement de l’appartement ou de la maison. De cette manière, vous réduisez le risque d’infestation par les punaises. Si vous louez un bien meublé, vérifiez avec soin les meubles et les recoins de celui-ci. Des petites taches noires sur la literie ou les interstices des mobiliers peuvent prouver leur présence. Les petites traces de sang sur les draps ou même le matelas en sont également le signe.

Contacter un professionnel de la désinsectisation

Faire appel à un spécialiste de l’éradication des punaises de lit est indispensable pour vous en débarrasser définitivement. Les coûts de cette intervention varient d’une entreprise à une autre, mais débutent aux environs de 500 €. Le professionnel va normalement procéder en deux étapes. La première consiste à détecter les foyers de punaises de lit et les supprimer. Les larves et les œufs devront être exterminés en même temps. Il peut être amené à démonter des meubles pour un résultat efficace. La seconde phase concerne le traitement chimique du site. Dans ce cas, il est possible de demander au locataire de déménager le temps de l’intervention.