Vous avez un projet d’acheter un appartement neuf ? Pour obtenir le bien immobilier qu’il vous faut et qui correspond le mieux à vos attentes, il est important de suivre certaines étapes. Afin de mieux vous aider dans votre projet d’acquisition immobilière, voici une sélection de 3 conseils à prendre en compte.

La visite sur place est obligatoire

Comme l’implantation est le maître-mot de toutes les acquisitions immobilières, il est donc tout à fait normal d’effectuer des visites sur le terrain. Il vous est conseillé de les faire avant la signature de la réservation de l’appartement neuf à acheter. Il est en effet important d’explorer le quartier afin de plonger dans l’ambiance et de mieux vous projeter dans votre futur habitat. Il est aussi recommandé de passer à la mairie pour connaître les futurs projets dans le quartier. Cela vous permet également d’être informé du PLU.

Le contrat de réservation : un document précieux à ne pas prendre à la légère

Il s’agit d’un contrat préliminaire à signer avec le promoteur. Il détaille les caractéristiques de l’appartement neuf à acheter, son prix, mais aussi les dates de signature définitive du contrat et de livraison du bien. Le promoteur peut vous demander un versement de dépôt de garantie. Le montant n’excède pas les 5% du prix d’achat d’un appartement neuf dans le Bas-Rhin.

Environ 6 mois après la signature du contrat de réservation au maximum, vous allez retrouver le promoteur chez un notaire. Il s’agit de procéder à la signature de l’acte de vente définitif ou contrat en Vente en l’Etat Futur d’Achèvement ou VEFA. Outre les caractéristiques du logement, il contient aussi les détails associés à la garantie de réalisation des travaux, à l’obtention du crédit immobilier et l’échéance des paiements. Notez que le paiement suit le rythme de la construction.

L’exigence d’une livraison minutieuse de l’appartement neuf

Lors de la livraison de votre appartement neuf, vous avez trente jours pour signaler les réserves par lettre recommandée. Faites donc le tour de chacune des pièces de votre bien immobilier pour tout tester. En cas de constatation d’imperfections minimes, vous pouvez obtenir des compensations aussi bien juridiques que financières. En revanche, si les défauts sont assez importants, le solde du prix de vente sera consigné chez un huissier dans l’attente que tout soit réglé.