Pour votre projet immobilier, vous avez pris la décision de souscrire à un prêt ? Vous bénéficiez donc obligatoirement d’une assurance proposée par votre institution bancaire ou un tout autre établissement financier. Sachez qu’il vous est alors tout à fait possible de faire d’importantes économies sur son coût. Découvrez quelques informations à ce sujet dans cet article.

Assurance emprunteur immobilier : comment ça se fonctionne ?

De nos jours, en fonction du contrat de prêt immobilier que vous avez souscrit, notamment dans le cas où vous avez opté pour une assurance de groupe de votre banque, il se peut que le tarif soit assez élevé. En effet, il peut atteindre aujourd’hui, en fonction du contrat un tiers du coût total de votre crédit. C’est assez énorme, non ?

Pour information, la loi propose une large gamme de possibilités. La délégation d’assurance en fait partie. Elle vous permet de souscrire une assurance de prêt immobilier du type individuel auprès de votre assureur. Il faut juste que vous respectiez l’équivalence des garanties. En effet, les différentes lois comme la loi Hamon, la loi Lagarde ou encore l’amendement Bourquin, ont été mises en place afin de vous offrir la liberté de choisir votre assurance emprunteur. Vous avez à votre disposition différentes institutions pour votre assurance, notamment la maaf.fr.

Economisez en assurance de prêt immobilier en comparant les offres

Prenez le temps de faire une comparaison des offres proposées par les assureurs de prêt immobilier avant de fixer votre choix. Pour cela, il est important de comprendre que les tarifs appliqués dépendent essentiellement de certains critères :

  • votre état de santé en tant qu’emprunteur ;
  • votre âge ;
  • la durée de votre emprunt ;
  • les garanties que vous avez choisies : invalidité, perte d’emploi, décès ou incapacité.

En plus de cela, vous devez également prendre en compte des éléments financiers inhérents à votre contrat. Il s’agit du :

  • coût de votre assurance sur une échéance ;
  • taux annuel effectif assurance ou TAEG : la différence entre le taux effectif du crédit sans assurance et le taux global avec assurance ;
  • montant de votre assurance pour la totalité des remboursements.

Bien qu’ils soient des fois délaissés, ces critères sont aussi importants :

  • le délai de franchise ;
  • le délai de carence ;
  • le mode d’indemnisation ;
  • les exclusions de garanties de l’assureur comme l’âge, les professions et activités à risques, les maladies, etc.

Pour la comparaison, vous pouvez la réaliser en différentes façons :

  • avec un courtier en assurance ;
  • avec des comparateurs d’assurance sur le Web ;
  • via une étude des offres concurrentes.

Personnalisez votre assurance pour mieux économiser

Rappelez-vous que votre est une offre que vous pouvez personnaliser pour qu’elle s’adapte à votre situation. En effet, en fonction de votre profil, vous avez la possibilité d’économiser entre 10 et 50% sur le coût total de votre projet. La personnalisation de votre offre consiste également à songer à la quotité d’assurance, notamment le taux de couverture des emprunteurs.

La quotité a pour rôle de déterminer les garanties de remboursement si jamais il y a un accident de la vie. Dans le cas où son choix est important lors de la souscription, si vous songez à changer d’assurance de prêt immobilier, pensez à réévaluer votre situation selon l’état de santé et les revenus.