Acheter un bien immobilier avec de la cryptomonnaie : quel avenir ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
conseil immo

22,5 millions de dollars : c’est le prix d’un penthouse de Miami, récemment acheté avec de la cryptomonnaie. Cette transaction est devenue l’achat immobilier le plus onéreux en cryptomonnaie à ce jour. Si cela n’est plus si rare aux Etats-Unis, le phénomène reste encore exceptionnel en France. Alors, les investisseurs français pourront-ils acquérir eux aussi leur résidence en cryptomonnaie dans un futur proche ?

L’engouement autour de la cryptomonnaie

Bitcoin, Ethereum, Litecoin… La popularité des monnaies digitales ne cesse de grandir depuis leur apparition il y a une dizaine d’années. Vous avez senti le phénomène arriver et vous avez vous-même investi et constitué un coinbase wallet. De plus en plus de commerces autorisent le paiement en cryptomonnaie. Et le secteur de l’immobilier n’est pas épargné ! Alors, en quoi les transactions constituent-elles une alternative intéressante ?
Elles sont tout d’abord beaucoup plus rapides à mettre en place que les opérations immobilières traditionnelles, puisqu’elles ne sont pas soumises aux règles de fonctionnement des institutions (horaires d’ouvertures des banques par exemple). Elles représentent également une solution particulièrement sécurisée grâce au système de blockchain qui se révèle quasiment inviolable.

Des processus à affiner

Même si ce type de transactions comporte des atouts, certains points sont à revoir avant de pouvoir généraliser ce système. Pour commencer, payer un bien immobilier en cryptomonnaie suppose que le propriétaire de ce bien accepte la monnaie virtuelle. La chance de trouver reste limitée pour l’instant en France. Ensuite, un autre problème vient s’ajouter : le cours des cryptomonnaie étant extrêmement volatile et le prix d’une maison étant fixe, il est fort possible d’observer un certain décalage au moment de la transaction.
De même, votre prêt bancaire ne correspondra plus à la valeur du bien. Enfin, le paiement n’est pas aussi encadré que dans le cas d’une transaction classique. La remise doit-elle s’effectuer après ou après le versement des jetons ? Dans les deux situations, l’un des signataires prend un risque considérable, même sous la surveillance d’un notaire.

Immobilier et cryptomonnaie : un futur possible ?

Certains professionnels du domaine anticipent une véritable transformation du milieu grâce à ces nouvelles technologies. Aux États-Unis, un terrain a récemment été vendu en Dogecoin, pour une valeur de 50 000 dollars. Des pays comme l’Australie, les Émirats Arabes Unis ou encore le Japon ont déjà enregistré des transactions de ce type. Cependant, les monnaies digitales sont encore beaucoup trop instables pour les envisager comme moyen de paiement immobilier. Elles sont également encore trop peu encadrées par les autorités, ce qui donne aux opérations immobilières un caractère risqué.