Découvrez_l’univers_des_SCPI

Découvrez l’univers des SCPI

Sommaire

 

La SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est une forme de Société Civile Immobilière et représente un concept inventé dans les débuts des années 60. Depuis ce temps, la SCPI, ce mécanisme à double sens, intéresse ainsi des milliers d’investisseurs dans le monde. À double sens puisque le gestionnaire de la SCPI collecte des fonds auprès des épargnants qui sont principalement des particuliers. En contrepartie, la société remet des parts sociales qui représentent leur participation. Alors, est-ce que ce mécanisme est complètement fiable ? Voici en quelques lignes, tous les points essentiels à connaître concernant l’univers des SCPI.

 

SCPI : qu’est-ce que c’est ?

Définition

La pierre papier ou la SCPI est une forme d’investissement immobilier. Consultez aussi https://www.capital.fr/votre-argent/scpi-1318269. Elle a pour but d’acquérir un patrimoine immobilier par le biais des sommes investies par les épargnants. Chaque participation correspond à une part sociale. Une fois acquis, un gestionnaire met l’immeuble en location ou s’occupe de sa gestion. Parfois, une SCPI passe à la revente de l’immeuble. Ensuite, les investisseurs reçoivent les revenus sous forme de dividendes engendrés par la location et la gestion de l’immeuble.

Les types de SCPI

Les patrimoines immobiliers comportent des immeubles, appartements, studios, etc. Ce sont des SCPI dites « fiscales » et elles sont dédiées au logement. Par ailleurs, elles s’adaptent aux investisseurs qui veulent bénéficier d’une réduction d’impôts. La société investit aussi dans l’immobilier professionnel tel que les entrepôts, les bureaux et les commerces. Ces SCPI sont dites de « rendement » et concernent les immobiliers de l’entreprise. Ce sont des patrimoines difficilement accessibles pour les simples particuliers. Néanmoins, ce dernier type est plus fréquent et le plus connu dans le système.

 

SCPI : comment ça marche ?

Quelles sont les conditions de fonctionnement de la SCPI ?

Dans la SCPI, les investisseurs ne gèrent pas les immobiliers, car leur rôle s’arrête à la souscription des parts. Ensuite, ils confient la gestion à la société immobilière. Celle-ci doit être une entité compétente dans la gestion locative. En outre, une entité dite AMF (Autorité des Marchés Financier) contrôle et surveille la légalité des actes dans la SCPI. De plus, il est intéressant de souligner que divers organes indépendants renforcent le bon fonctionnement de ce système, à savoir :

  • l’assemblée Générale des associés ;
  • le conseil de surveillance ;
  • le commissaire aux comptes ;
  • l’expert immobilier.

Par conséquent, la réussite de la SCPI dépend de l’efficacité de tous les membres susmentionnés.

Comment choisir une SCPI ?

En premier lieu, notez qu’il est primordial que votre objectif financier et votre projet professionnel fixe le choix de votre SCPI. Avant d’investir, il est nécessaire de construire un profil investisseur. Ce qui signifie que vous fixez en avance vos attentes. En outre, vous pourrez également établir vos propres critères de recherche. Ensuite, il est important de bien analyser si le gestionnaire est une personne compétente. Pour ce faire, n’hésitez pas à demander si la société immobilière a une notoriété dans le domaine de l’investissement. Afin d’éviter les erreurs, certains épargnants procèdent à un test avec un simulateur en ligne, ce qui permet de découvrir le taux de rendement de la SCPI.

 

Quels sont les avantages de ce placement immobilier ?

Investir dans l’immobilier à moindre prix

La SCPI est un placement d’épargne sécurisé, mais aussi un type d’investissement qui se fait de manière dématérialisée. Grâce à ce mécanisme, vous êtes propriétaire d’un patrimoine immobilier. Pourtant, vous ne subissez pas les mêmes aléas que dans un investissement réel. Alors, est-ce que l’épargnant doit investir une grosse somme ? Cela dépend de chaque société de gestion. Pour certaines entreprises, l’investissement commence à partir de 200 euros.

Pour un patrimoine diversifié

Comme tous les patrimoines réels, il est possible de racheter des parts de SCPI. Chaque épargnant peut également céder ses parts à une tierce personne. De ce fait, vous pouvez diversifier votre investissement dans des secteurs différents. De même, vous choisissez entre la soumission à la défiscalisation ou au rendement. Bref, vous êtes libre de multiplier et diversifier votre portefeuille selon votre objectif.

 

SCPI : les risques

Généralement, les valeurs de l’immobilier dépendent du marché. L’investisseur en SCPI reçoit les bénéfices au moment de la hausse de prix entre l’achat d’une part sociale et la revente. Dans le cas contraire, il est possible de perdre une partie du capital social. En effet, lorsque vous décidez de revendre votre part, il faut éventuellement attendre des semaines pour trouver un acheteur potentiel. Par ailleurs, si les locataires n’arrivent pas à payer le loyer, il n’est plus possible de redistribuer les dividendes.