Formation DPE : apprendre à évaluer la consommation précise et réelle des bâtiments

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
formation dpe

Les réglementations concernant l’énergie et la politique environnementale évoluent constamment, surtout depuis que l’impact du changement climatique est devenu le sujet qui préoccupe le plus les grands dirigeants. Alors, pour être sûr de réussir dans le métier de diagnostiqueur immobilier, il est important de mettre ses connaissances à jour en suivant une formation DPE et de conseiller votre client sur les mesures qu’il doit prendre.

Intégrer le métier après une formation DPE

Ces dernières années, le métier de diagnostiqueur immobilier attire de plus en plus. Sans doute parce que la prise de conscience a pris de plus en plus d’ampleur concernant les enjeux environnementaux. Si bien que le domaine est vite devenu une terre d’opportunités de carrière.

Sur la base de la meilleure formation DPE, que vous aurez complété par des recherches, vous pourrez travailler à votre compte et conseiller vos clients sur la manière d’améliorer l’efficacité énergétique de leur bâtiment. Vous les aiderez ainsi à réduire les factures et à mettre en place des solutions visant à consommer moins d’énergie.

Pour réussir dans ce métier, vous devrez développer une gamme de compétences, car vous ne serez pas uniquement chargé de collecter des données, mais aussi et surtout, de faire des travaux d’analyse. Si vous êtes sûr de pouvoir convaincre les autres d’adopter les bons gestes pour une planète plus verte, alors, ce travail est fait pour vous.

Le DPE ou diagnostic de performance énergétique

Depuis le 1er septembre 2006, un DPE doit être établi lors d’une vente d’un bâtiment, que ce soit un bien à usage résidentiel ou non, une maison individuelle, un appartement, un immeuble entier, un local commercial ou un bureau. C’est une enquête qui doit être obligatoirement faite sur les biens immobiliers. Elle fournit des renseignements sur la performance énergétique d’un bâtiment. Une évaluation de la consommation énergétique de celui-ci est donc réalisée pour cela. Elle étudie également son impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre.

Le diagnostic de performance énergétique est soumis à une réglementation stricte. Il décrit précisément :

  • la structure du bâtiment ou de l’habitation ;
  • les matériaux ;
  • les ouvertures (portes, baies et fenêtres) ;
  • l’orientation ;
  • le volume et les surfaces ;
  • le système de chauffage existant  ;
  • la production d’eau chaude.

Le DPE ne prend cependant pas en compte l’éclairage ni les appareils électroménagers.

Que fournit un DPE ?

Un diagnostic de performance énergétique doit être établi par un professionnel ayant suivi une formation DPE adéquate et disposant des compétences nécessaires.

Le diagnostic de performance énergétique suit 2 labels, chacun composé de 7 classes de A à G. Pour information, la classe A est la meilleure note qu’un bâtiment pourrait avoir.

L’étiquette énergie permet de connaître la consommation d’énergie primaire du bâtiment. Elle permet d’informer tout propriétaire, bailleur ou locataire sur la consommation énergétique d’un bâtiment. Elle sert d’indication et permet de prévoir, si nécessaire, des rénovations d’isolation ou des améliorations globales d’efficacité énergétique.

Le second, le label climat, indique la quantité des émissions de gaz à effet de serre.

Le diagnostic de performance énergétique est également constitué de recommandations qui ne sont pas obligatoires, mais qui permettent à l’acheteur ou au propriétaire d’obtenir des conseils sur la manière de réaliser des économies d’énergie.