Il est important de noter que le crowdfunding est un processus qui permet de faire un financement participatif. L’objectif est de construire ou d’acheter un bien immobilier en passant par une plateforme qui est entièrement en ligne. Celle-ci se charge principalement de la mise en relation des porteurs de projets aux particuliers investisseurs. Cet article vous permet de connaître un peu plus l’une d’entre elles : Fundimmo.

Présentation du concept

Fundimmo est une technologie financière ou fintech travaillant essentiellement dans le domaine du financement participatif ou crowdfunding entièrement dédié aux projets immobiliers. Pour rappel, il s’agit du financement par tout le monde. Elle finance particulièrement des projets immobiliers dans toute l’Hexagone au travers des projets déjà montés par des promoteurs dans le secteur. Les projets concernent principalement des constructions de biens.

Il s’agit également d’une plateforme appelée société intermédiaire. De ce fait, elle assure la mise en relation des investisseurs, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises avec des créateurs de projets qui ont besoin d’être financés.

Fundimmo : comment fonctionne-t-elle ?

Il faut tout d’abord préciser que dans le cadre d’une construction immobilière, il y a généralement un lot d’aléas :

  • les coûts supplémentaires ;
  • la mauvaise exécution ou le retard au niveau des prestataires ;
  • le manque d’acheteurs à cause d’un prix de vente trop élevé.

De ce fait, la trésorerie du promoteur est à la fois impactée et sa croissance est limitée. C’est pourquoi afin de limiter ces risques, de plus en plus de promoteurs immobiliers ont recours au crowdfunding.

En d’autres termes, un porteur de projet immobilier va procéder au financement d’une partie d’un programme en ayant recours au service des investisseurs particuliers. Ceux-ci vont ensuite lui prêter de l’argent durant une période assez courte allant de 6 à 24 mois. En contrepartie de cela, le promoteur immobilier va leur garantir de rembourser leur capital à date fixe tout en promettant un éventuel bénéfice. Grâce à ce procédé, il est possible de procéder au financement d’un large choix d’opérations immobilières, notamment la construction, la rénovation, la location et le viager.

Avec ce mécanisme, le porteur de projet, soit le promoteur peut garder la maîtrise parfaite de sa trésorerie. Ce concept peut l’aider à avoir la possibilité de recourir à un emprunt à la banque, de manière ultérieure. En effet, les institutions bancaires n’octroient pas un crédit aux promoteurs que lorsqu’ils ont un capital d’investissement minimum. Celui-ci est généralement évalué entre 10 et 15% de la totalité du montant de la transaction immobilière.

Les projets immobiliers sont de natures différentes, qu’ils soient de plus grande ou de moins grande envergure. Il peut alors s’agir d’immeubles destinés à être habités, des centres commerciaux, des parcs d’activités, mais aussi des terrains à morceler et à viabiliser.

Il est important de préciser que Fundimmo est essentiellement basé sur le principe du financement participatif. A partir de ce système, les levées de fonds sont réalisées auprès de la population et non chez les banques. De ce fait, de nombreuses personnes participent activement au projet en prêtant un montant d’argent. Celui-ci leur sera ensuite remboursé avec des intérêts.

Pour information, ce prêt est considéré comme une obligation. Il ne s’agit donc pas d’un investissement avec des fonds propres. Il n’est pas possible de l’intégrer à un plan d’épargne en action ou PEA. En plus de cela, il ne peut pas non plus être cédé à une tierce personne.

De manière concrète, en engageant une somme quelconque sur un projet immobilier, la plateforme de crowdfunding conclut un contrat entre le porteur de projet et l’investisseur. Celui-ci est signé en ligne au moment où le prêt s’effectue.

Ce contrat oblige chaque partie à assurer le respect de sa part du marché, notamment pour ce qui est du remboursement du montant prêté.

Qu’en est-il du processus d’investissement ?

Il faut tout d’abord procéder à :

  • l’inscription et le choix du projet ;
  • la souscription ;
  • la saisie du montant ;
  • le règlement sur un compte séquestre jusqu’à ce qu’on arrive au terme de la collecte ;
  • la signature du bulletin d’intention en ligne ;
  • à la fin de la collecte, il y a aussi signature du bulletin final de souscription et du transfert des fonds ;
  • le versement des fonds au projet ;
  • le suivi du projet ;
  • la commercialisation et les travaux ;
  • le remboursement.