ITE : dans quels cas est-elle obligatoire ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
obligatoire-quels.jpg

Selon les statistiques, l’isolation thermique permet d’économiser plus de 30% de la consommation énergétique d’un bâtiment. Depuis le 1er avril 2017, l’isolation thermique est d’ailleurs obligatoire. Cette mesure s’applique à de nombreuses habitations. Il est donc important de connaître les tenants ainsi que les aboutissants de cette nouvelle norme de construction. Faisons le point sur l’ITE ou isolation thermique par l’extérieur.

ITE : qui est concerné par l’obligation d’isolation ?

En cas de ravalement de façade des logements, l’isolation thermique par l’extérieur est obligatoire. Effectif depuis janvier 2017, ce décret a pour principal objectif de remédier à la mauvaise performance énergétique des logements. Cette obligation se limite néanmoins aux façades conçues en brique industrielle, en béton banché, en parpaing et en bardage métallique. L’isolation thermique par l’extérieur des façades vise surtout les travaux de rénovation importants. Elle ne concerne pas uniquement les maisons individuelles. Elle s’applique également aux bâtiments commerciaux, aux constructions hôtelières et aux bureaux.

Les travaux d’isolation thermique par l’extérieur sont également obligatoires dans le cadre d’un projet de rénovation de toiture. Il convient toutefois de préciser que cette obligation ne s’applique que si vous souhaitez réaliser une réfection de toiture d’au moins 50% de la couverture.

Vous devez également prévoir des travaux d’isolation par l’extérieur lorsque vous aménagez vos combles. La même règle s’applique pour l’aménagement d’un local de plus de 5 m² en un véritable espace de vie. Autrement dit, si vous souhaitez aménager un espace annexe habitable, l’ITE reste une étape obligatoire. Toutefois, il faut noter que quelques cas de dérogation sont prescrits dans le décret de loi.

isolation thermique par l'extérieur

ITE : quels sont les points essentiels à retenir ?

Les procédés d’ITE conformes à la charte de qualité RGE vous permettent d’économiser jusqu’à 30% sur vos factures d’énergie. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles le gouvernement préconise cette démarche. En ce qui concerne le coût de l’intervention, il dépend en grande partie de l’envergure du projet. Or, en moyenne, le tarif au m² de l’isolation d’une façade extérieure varie de 100 à 200 €. Pour ce qui est de l’isolation extérieure de la toiture, elle nécessite un budget moyen allant de 150 à 300 €.

Selon les experts, l’isolation thermique représente le poste clé de toute rénovation énergétique. La durée des travaux dépend notamment de la taille de la maison à isoler et de la technicité des chantiers. La règle est donc très simple : plus la maison est grande, plus l’exécution des travaux prend beaucoup plus de temps. En principe, vous devez compter jusqu’à 3 semaines de travaux pour parfaire l’isolation thermique d’une maison de 100 m². Il est également important de savoir qu’il existe différentes techniques d’isolation thermique par l’extérieur. Les plus connues sont :

  • l’utilisation de matériaux isolants,
  • l’utilisation d’enduits isolants,
  • l’isolation par l’extérieur avec un double mur.

Il appartient au professionnel de définir la technique la plus adaptée à vos locaux résidentiels. Le recours aux services d’un artisan professionnel et certifié vous permet en effet de bénéficier d’un service de qualité. Plus important encore, il peut vous proposer les solutions ITE les mieux adaptées à votre bâtiment et à votre budget.