Ode aux vendeurs de biens immobiliers

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Ode_aux_vendeurs_de_biens_immobiliers

#

 

J’adore les vendeurs de biens immobiliers.

Ils sont de véritables figures jobsiennes, au sens figuré comme au sens propre.

Ils vivent dans un monde où certains agents se déchaînent régulièrement contre eux. Où certains courtiers les rejettent comme des vautours, ou pire, les ignorent complètement. Où, à chaque coin de rue, il y a une autre opportunité  » pay for play  » avec l’appât vide des ventes à la fin.

Et pourtant, ils persévèrent.

 

Pour être sûr, j’ai vu des choses vraiment loufoques au fil des ans. Des idées qui sont arrivées d’une manière ou d’une autre jusqu’aux murs 10×10 d’un stand de salon ou d’une table de démonstration et qui sont soit malavisées, soit mal informées, et parfois les deux.

Mais j’ai aussi vu beaucoup de nobles entreprises. Des idées qui ont un réel mérite et qui ont juste besoin d’un peu d’amadouement pour fleurir. Certaines des meilleures ont connu un grand succès. D’autres ont mérité leur juste récompense.

 

Je suis inspiré par ces gens pour deux raisons.

Premièrement, ils ont réellement fait quelque chose. Je sais à quel point cela peut être profondément difficile. Je suis passé par là. Broyer et broyer pendant des heures en étant obsédé par les pixels, en débattant des fonctionnalités, en corrigeant les bugs, en stressant sur les charges de la base de données, en s’inquiétant des modèles commerciaux ou de l’endroit d’où viendra le prochain – ou même le premier – euro. Les innombrables heures et le tribut que prend ce genre d’entrepreneuriat. Ce n’est pas pour tout le monde.

C’est cette détermination que je trouve énergisante.

 

Deuxièmement, beaucoup se soucient tellement de cette industrie qu’ils essaient de l’améliorer. Il peut s’agir d’un petit coin apparemment insignifiant de la transaction, ou de l’ensemble des outils de marketing d’un agent, ou de l’expérience du consommateur qu’ils essaient d’améliorer.

J’ai parlé à de nombreux fondateurs au fil des ans et c’est le seul point commun que j’ai trouvé entre tous – y compris ceux avec lesquels nous avons la chance de travailler : chacun essaie invariablement de rendre l’immobilier meilleur.

C’est cette passion que je trouve inspirante.

Je sais qu’il peut être difficile de maintenir cet enthousiasme par moments. Même moi, je me sens submergé par tous les différents produits et services. Le syndrome de l’objet brillant est réel et vous devez absolument le garder sous contrôle.

Mais ce qui me trouble davantage ces derniers temps, c’est un sentiment d’hostilité couvant envers les vendeurs et leur technologie, ou de répudiation pure et simple.

Je pense que c’est terriblement à courte vue.

Agents, investissez dans vos partenaires. Aidez ces entreprises naissantes à faire ce prochain dollar, afin qu’elles puissent garder les lumières allumées et continuer à construire des logiciels et des services qui vous aident.

Courtiers, rencontrez un entrepreneur local en technologie immobilière et écoutez comment ils pensent améliorer l’industrie. Vous partagez probablement plus que vous ne le pensez.

Et vendeurs, tapez-vous dans le dos pendant une minute, avant de retourner dans le grind. Je tiens à vous dire merci pour tout ce que vous avez fait. Vous l’avez mérité.