Deux choix sont possibles lors d’une recherche de terrain à bâtir : opter pour un terrain en lotissement ou préférer un terrain « en diffus ». Ils possèdent tous les deux leurs avantages et leurs inconvénients. L’orientation du choix doit donc se baser sur les besoins personnels.

Les différences entre terrain en lotissement et terrain hors lotissement

Un lotissement est défini par l’article L 442.1 du code de l’urbanisme comme étant une division de parcelle prête à être bâtie. La constitution du lotissement nécessite un permis d’aménager pour le contrôle administratif et aussi une obligation de bornage. Ce type de terrain, en vue d’une construction, est à acheter auprès d’un professionnel qui peut proposer de vastes choix comme sur le site https://www.pierrespassion.fr. Un terrain hors lotissement est également appelé terrain isolé ou terrain en diffus. Il s’agit d’un emplacement qui ne répond tout simplement pas à la définition juridique du lotissement. Ce type de terrain n’est pas forcément prêt à bâtir et est souvent vendu par un particulier. C’est pourquoi il est recommandé de soumettre son acquisition à une condition suspensive d’obtention de permis de construire (à indiquer dans l’avant-contrat de vente, compromis ou promesse de vente). Au minimum, il faut demander un certificat d’urbanisme pour s’assurer que le terrain est bien constructible. Voilà donc pour ce qui est des différences entre un terrain en lotissement et un terrain en diffus.

Les avantages et les inconvénients d’un terrain en lotissement

Les avantages

Le principal atout d’un terrain en lotissement est qu’il est prêt pour une construction. Il est borné et toutes les informations nécessaires sont connues (superficie exacte, nature de sous-sol, etc.). Ce type de terrain est de plus viabilisé : l’eau, l’électricité, le gaz (éventuellement), le téléphone et internet étant faciles à installer. Le terrain en lotissement permet également de bénéficier d’aménagements collectifs comme les espaces verts, ou autres espaces de loisirs.

Les inconvénients

Le principal inconvénient, par contre, dans l’achat d’un terrain en lotissement c’est de devoir respecter un cahier des charges précis. Il n’y a donc que peu de place pour la personnalisation quant à la construction. Couleurs, hauteurs, aménagement paysager, etc. doivent être conformes aux règles indiquées dans les documents du lotissement. Et le choix du constructeur n’est pas toujours libre. Une fois la maison bâtie, la vie du lotissement est régie par des règlements qui peuvent parfois être contraignants. Il y a aussi la question des charges liées aux équipements collectifs qui sont obligatoires, en plus de ses charges personnelles.

Les avantages et les inconvénients du terrain isolé

Les avantages

Un terrain hors lotissement permet une totale liberté quant à la construction d’autant plus que la superficie peut être plus grande. Les seules limites se situent au niveau des règles d’urbanisme en vigueur pour la construction d’une maison et l’aménagement du terrain en général. Ce type de terrain permet évidemment de choisir soi-même son constructeur ; voire même de faire de l’auto-construction.

Les inconvénients

À cause du manque d’informations sur le terrain, il faut tout vérifier quant à la faisabilité du projet de construction. Cela doit être fait avant l’achat du terrain en diffus au risque d’avoir de mauvaises surprises. Pour ce faire, il faut demander un permis de construire, ou au moins un certificat d’urbanisme pour savoir si le terrain est constructible. Et il faut parfois effectuer de nombreuses démarches en dehors de l’acte d’achat pour pouvoir mener à bien son projet de construction (comme par exemple le bornage du terrain). Faire appel aux services d’un expert est conseillé dans ce cas.