Le principe d’homunity 

Homunity se base sur le concept du crowdfunding : le financement participatif.  

Le « crowdfunding » dans sa forme actuelle se sert d’internet comme moyen de mise en relation entre porteurs de projets et investisseurs. Ce type de procédé s’est développé aux Etats-Unis et en Europe depuis le début des années 2000 

En plein engouement, le marché du crowdfunding s’accroît de façon exponentielle depuis la fin des années 2000 dans le monde entier, et depuis peu, en France.  

Les plateformes offrant aux particuliers d’investir dans des projets immobiliers sont de plus en plus nombreuses. En promettant des rendements attractifs, elles attirent le chaland. Mais toutes ne sont pas efficaces. 

A la base consacrée au financement de projets culturels et de starts-up, les plateformes de finance participative se taillent une place de choix dans le milieu immobilier. Aujourd’hui, des sites de crowdfunding collectent des fonds auprès des particuliers pour soutenir financièrement un promoteur qui va concrétiser un projet immobilier et le vendre. Il s’agit de biens immobiliers situés dans la capitale mais aussi en province, dans le neuf surtout mais aussi dans l’ancien avec des investissements  résidentiels (également dans le domaine du logement social, de l’investissement locatif ou les viagers) et aussi dans les bureaux.  

De multiples plateformes sont nées pendant ces deux dernières années .  

Des acteurs importants ont même élargi leurs offres et décidé d’investir dans ce secteur. Il faut quand même savoir que la méthode d’investissement change selon le site. Généralement, les internautes se transforment en actionnaires aux côtés du promoteur (Anaxago…).  

Sur d’autres plateformes (Wiseed, Lymo, Hexagone…), ils doivent réaliser un emprunt obligataire. Une fois le projet réalisé et livré, ils sont remboursés et remportent des intérêts (évidemment, il n’y a pas de garanties sur les intérêts). Si toutes ces plateformes offrent une mise d’entrée peu élevée (entre 1 000 et 2 000 euros), le temps d’immobilisation est très changeant (entre trois mois et neuf ans en moyenne)  

Les 5 principaux sites de crowdfunding immobilier sont :  

Homunity

Homunity offre d’investir dans des projets de promotion immobilière. Les critères précis (Holding, SA, SAS, etc.) sont définis pour chaque projet individuel, par rapport aux exigences de la firme de promotion immobilière qui a besoin des fonds.  

De façon générale, l’objectif est de prêter, via des obligations, à des promoteurs immobiliers.  En moyenne, Homunity présente un taux de 9,24% chez Homunity depuis leurs débuts !  

Homunity a prêté 33 millions d’euros et permis plus de 80 projets avec un taux d’intérêt moyen de 9,24% ! Sans aucune critique jusqu’à maintenant.  

La start-up a réuni jusqu’à présent 7000 investisseurs, pour une durée d’investissement moyenne de 18 mois. Belle réussite ! 

RealtyMogul

RealtyMogul permet aux investisseurs accrédités et non accrédités de choisir d’investir dans une propriété spécifique ou de diversifier leurs placements dans plusieurs propriétés avec un investissement minimum de 1 000€. Leurs investissements comprennent des prêts immobiliers, des centres commerciaux, des installations d’entreposage libre-service et des immeubles d’habitation. Vos frais varient habituellement entre 0,30 % et 0,50 % par année.  

Actions immobilières 

RealtyShares n’est ouvert qu’aux investisseurs qualifiés et permet aux investisseurs de choisir dans quel bien immobilier investir avec un investissement minimum de 5 000 €. Leurs propriétés sont de petits immeubles résidentiels (y compris des maisons unifamiliales) et certaines propriétés commerciales. Vous pouvez choisir d’investir dans des actions ou des titres de créance et leurs frais sont de 1 % sur les actions et jusqu’à un écart de taux d’intérêt de 2 % sur la dette.  

RealCrowd

RealCrowd n’est ouvert qu’aux investisseurs accrédités et ils vous laissent choisir dans quel projet investir avec un investissement minimum de 25 000 €. C’est un intermédiaire qui met en relation les investisseurs et les sociétés d’investissement immobilier. Ils donnent accès aux placements en actions immobilières commerciales des plus grandes firmes immobilières. Ces offres comprennent des immeubles de bureaux, multifamiliaux et commerciaux.  

CrowdStreet

CrowdStreet est ouvert aux investisseurs accrédités qui veulent investir dans des projets immobiliers commerciaux tels que des complexes d’appartements. Le placement minimal est de 10 000 €. Ils disposent d’un petit bassin d’investisseurs par rapport à d’autres sites et disposent d’un processus de sélection strict pour chaque projet. Ils ne facturent pas directement de frais, mais chaque fonds avec lequel ils travaillent a ses propres frais sous-jacents.  

Avis sur Homunity  :  

  1. J’ai entrepris 5 projets chez eux depuis récemment, donc je n’ai pas assez de recul. J’ai surtout eu confiance envers le « hellocrowdfounding ». Les projets sont très bien présentés également. Mais je vais arrêter un peu parce que les projets s’enchaînent trop vite avec des taux qui diminuent.  
  2. Je suis aussi sur Homunity et je considère que le site est assez bien réussi, et on récupère des rapports sur les projets ce qui est assez rare dans le crowdlending. Mon remboursement initial devrait arriver mi-décembre, mais il y aura peut-être une latence supplémentaire. Il faut bien réaliser que ces délais indiqués sont à minima.  
  3. Après avoir été attirée par le crowdlending aux PME/TPE, j’ai initié mon premier dossier  sur Homunity.  Ils ont un projet inédit, type « marchand de biens » sur un immeuble de bureaux, mais à Agen (47), ville qui ne m’est pas inconnue car située à 60 km de chez moi. Mais je ne suivrai pas, Agen n’est pas une ville où investir dans des bureaux à mon sens.