Vous envisagez de vendre votre bien immobilier ? Il faut savoir que la vente immobilière suit tout un processus, que vous passiez par une agence immobilière ou de particulier à particulier. Il est nécessaire de passer par différentes étapes afin que tout se déroule dans les meilleures conditions. Découvrez lesquelles !

Immobilier : la préparation de la mise en vente

Sachez tout d’abord que toute transaction immobilière peut se faire entre particuliers. Vous pouvez aussi faire appel à une agence immobilière telle que Periance Transaction qui s’occupera de tout à votre place afin de vous faciliter la tâche et vous faire gagner du temps. Les agences immobilières mettent généralement à la disposition de leurs clients des agents immobiliers expérimentés et de confiance.

L’étape de la préparation de la mise en vente est cruciale et garantit le bon déroulement de la vente immobilière. Elle passe par l’estimation du bien, les diagnostics techniques et la recherche d’un acquéreur potentiel.

L’estimation du bien immobilier

Avant de vendre votre bien, vous devez connaître sa valeur. Sachez qu’il existe aujourd’hui des outils en ligne permettant d’estimer la valeur d’un bien immobilier.

Cependant, pour ce type d’intervention, mieux vaut faire appel à une agence immobilière qui pourra vous donner une fourchette de prix selon le marché immobilier. Notons que l’estimation dépend de la localisation du bien, de ses atouts et de ses défauts.

agence immobilier

Établissement d’un diagnostic immobilier

Une fois le prix du bien fixé, il est nécessaire de faire appel à un diagnostiqueur professionnel afin d’établir un diagnostic immobilier. Parmi les diagnostics obligatoires dans le cadre d’une vente immobilière, on peut citer le DPE ou Diagnostic Performance Energétique, le diagnostic des installations de gaz et d’électricité, l’état des risques naturels et technologiques.

Vous devez également réaliser le diagnostic plomb, amiante et termites, ainsi que l’état hypothécaire. Pour les biens en copropriété, le calcul de la surface en Loi Carrez est aussi exigé.

Le dossier des diagnostics techniques est indispensable pour informer et rassurer le futur propriétaire. Il doit être présenté lors de la conclusion du compromis de vente.

La recherche d’un acquéreur

Pour vendre votre bien, vous devez effectivement trouver un acquéreur. Vous pouvez compter sur une agence immobilière, qui pourra vous trouver des acheteurs potentiels, proposant des prix à la hauteur de la valeur de votre bien.

La mise en vente du bien immobilier

Afin d’attirer les acquéreurs, il est important de mettre en valeur le bien et de proposer un bon prix. Chaque visite est une opportunité à ne pas négliger et peut donner lieu à une offre d’achat. Cette étape de la mise en vente nécessite de l’organisation.

Organisation des visites

Une fois la mise en vente lancée, vous recevrez de nombreuses visites et plusieurs offres. En effet, les acquéreurs potentiels ont le droit de visiter le bien immobilier. Afin que les visites puissent bien se dérouler et surtout afin d’obtenir des offres d’achat, pensez à entretenir le logement.

L’offre d’achat

Si votre bien a intéressé les visiteurs, vous recevrez plusieurs propositions d’achat. Il ne vous restera plus ensuite qu’à sélectionner la meilleure offre. Sachez cependant que les acheteurs potentiels peuvent négocier le prix et vous devez, dans certains cas, accepter certaines propositions en fonction du marché immobilier.

Sachez aussi que l’offre d’achat, si vous l’acceptez, vous engage en tant que vendeur. Elle doit être formalisée par écrit et permet de bloquer la maison pour le futur propriétaire en attendant la signature d’un compromis ou d’une promesse de vente devant le notaire. À noter que l’offre d’achat n’est pas obligatoire, mais seulement une pratique courante.

La signature du compromis de vente

Après l’offre d’achat, un compromis de vente est rédigé par le notaire ou par l’agent immobilier si vous avez confié le dossier à une agence immobilière. C’est la première étape formelle de la vente et qui engage les deux parties.

Afin de réserver le bien, sachez que l’acquéreur verse généralement au vendeur un dépôt de garantie allant de 5 à 10 % du prix de vente du bien, au moment de la signature du compromis.

L’acte est ensuite signé par les deux parties en guise d’un accord de vente, en présence d’un notaire ou entre le vendeur et l’acheteur uniquement, ou encore en présence d’un agent immobilier.

L’acquéreur dispose d’un délai de 10 jours pour se rétracter, sans devoir apporter une justification et sans subir aucune pénalité. Il dispose également d’un certain délai pour lever les conditions suspensives pouvant être liées à l’obtention d’un crédit immobilier ou d’un permis de construire. Celui-ci varie en fonction de l’événement et de son temps de réalisation.

Lorsqu’il s’agit d’une promesse de vente, l’acte n’engage que le vendeur, qui doit réserver le bien à l’acquéreur ayant fait une offre satisfaisante et ayant confirmé l’achat du bien.

Notons que le compromis de vente doit comprendre certaines informations détaillées comme la description précise du logement et de son contenu, un inventaire des équipements, la date de disponibilité du bien, les diagnostics immobiliers effectués, ainsi que les clauses obligatoires et spécifiques.

La signature de l’acte authentique ou définitif

visite immobilier

La dernière étape d’une vente immobilière n’est nul autre que la signature de l’acte authentique. Avec le notaire, les deux parties conviennent sur un rendez-vous pour signer le document final, une fois que l’ensemble des conditions suspensives sont réglées.

Dans le cadre de la réalisation de cet acte, vous devez remettre tous les documents nécessaires à votre agent immobilier ou au notaire pour finaliser la vente. Si le bien concerne un appartement, les documents sont liés à la copropriété.

La signature de cet acte est fixée à trois mois, à compter de la signature du compromis de vente, le temps de réunir tous les documents nécessaires et d’accomplir les conditions suspensives. Cette durée peut varier en fonction de l’accord entre les deux parties. En effet, des incidents peuvent se produire, liés ou non à la vente, et peuvent conduire à un allongement de ce délai. Entre temps, le notaire s’assure de la validité du contrat.

La signature de cet acte définitif conduit nécessairement au transfert de la propriété, ce qui signifie que les clés seront remises au nouveau propriétaire. Sachez que l’acquéreur doit régler la somme au moment de la signature.