Que vous soyez auto-entrepreneur, propriétaire d’une boutique ou encore artisan, un terminal de paiement mobile vous permettra de façon simple d’encaisser vos clients par carte bancaire. Le marché des TPE s’étant énormément développé ces dernières années, nous avons comparé pour vous les deux leaders sur le marché, SumUp et iZettle, afin de vous aider à choisir le plus adapté selon vos besoins.

 

Les questions à se poser

Le choix d’un TPE se fera de manière individuelle, en fonction de vos besoins et des caractéristiques de votre commerce.

Avant de choisir une offre, il est important de bien identifier vos besoins en répondant aux questions suivantes :

  • Quel prix et taux de commission sont acceptables pour mon entreprise ?
  • Ai-je toujours à ma disposition mon smartphone ou un réseau WiFi ?
  • Quels sont les moyens de paiement (types de carte de crédit) que je peux être amené à rencontrer ?
  • Puis-je envoyer les reçus par courriel à mes clients ?
  • Suis-je capable de me familiariser avec des applications inconnues ? Ai-je besoin d’un logiciel de caisse ?
  • À quel moment suis-je le plus susceptible de contacter le service-client ?

Une fois les réponses à ces questions en main, vous pouvez découvrir les principales caractéristiques des terminaux SumUp et iZettle, et surtout faire le bon choix.

 

SumUp : pour plus d’indépendance

Lancée en 2012, SumUp est l’entreprise leader des points de vente mobiles en Europe. SumUp offre deux terminaux : le SumUp Air et le SumUp 3G.

Otte, La Caisse, Paiement, Argent

La principale différence entre ces deux terminaux est que le SumUp Air fonctionne à l’aide d’une tablette ou d’un smartphone, disposant d’une connexion internet, à qui il doit être connecté en Bluetooth, alors que le SumUp 3G est équipée d’une carte SIM dont les frais ne sont pas à votre charge. Ce dernier vous offrira donc une plus grande indépendance et sera ainsi plus adapté à des professionnels se déplaçant beaucoup. À l’achat, d’un terminal de paiement SumUp Air coute 39 € HT contre 99 € HT pour le SumUp 3G. Il est également à noter que le SumUp Air a une autonomie de 500 transactions alors que le SumUp 3G devra être rechargé après environ 50 transactions.

Outre les différences énoncées plus haut, les terminaux SumUp partagent des caractéristiques communes. Ils proposent des paiements avec et sans contact et ils acceptent les cartes bancaires VISA, MasterCard, et American Express. Ils sont également compatibles avec les paiements par téléphone via Apple Pay et Google Pay. SumUp Air accepte également les cartes Dinners, Union Pay et Discover. Concernant les frais, il n’y a pas d’abonnement mais une commission fixe de 1,75% par transaction.

L’interface est assez intuitive et complète. L’application ne peut pas être utilisée comme caisse enregistreuse mais offre des fonctionnalités interessantes comme la consultation de l’historique des transactions, la possibilité de réaliser un remboursement total ou partiel ou encore de laisser un pourboire. Pour l’impression des reçus, il est possible de les imprimer sur une imprimante du réseau avec le SumUp Air, d’acheter une imprimante spécifique pour le SumUp 3G, ou de les envoyer par email ou par sms avec les deux versions du TPE, ce qui est une alternative plus écologique.

Enfin, le service client est disponible du lundi au vendredi de 9h à 20h et jusqu’à 18h le samedi.

 

 

iZettle : la performance signée PayPal

iZettle est une entreprise suédoise rachetée par PayPal en 2018, présente à travers le monde. Son terminal iZettle Reader 2 permet d’accepter toutes les cartes, le sans contact et les paiements mobiles dont Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay.

Payment Media - iZettle debe abrir capital este año y prevé ganancias en  2020

Comme pour les terminaux SumUp, il n’y a pas d’abonnement ou de frais fixes pour le iZettle, mais une commission de 1,75 % par transaction. Le iZettle est nettement moins cher que son concurrent avec un prix de 19 €.

Niveau autonomie, le iZettle peut fonctionner activement pendant 8h. Il est à noter que les transactions s’effectuent en 5 secondes, alors qu’on doit compter 10 secondes sur les autres terminaux : un gain de temps non négligeable ! En revanche, comme le SumUp Air, le iZettle doit être connecté à un réseau WiFi ou à un appareil mobile disposant d’une connexion 3G ou 4G.

L’application mobile d’iZettle est plus complète que celle de son concurrent. Elle permet par exemple de gérer le catalogue des produits, la facturation manuelle, la TVA, l’édition des reçus et de consulter un historique complet des transaction effectuées. Il est également possible de créer des codes promotionnels. Elle est conforme à la loi et peut donc être utilisée comme logiciel de caisse gratuitement !

En revanche, le service client n’est disponible que du lundi au vendredi de 9h à 17h.