Bangkok, la capitale thaïlandaise, est de loin d’une des plus grandes villes du Pays du Sourire, et comporte plus de 6 millions d’habitants. Avec sa grande diversité d’emploi, mais surtout sa culture très dynamique, Bangkok attire chaque année des milliers d’expatriés. Pour ceux qui souhaitent vivre une expatriation plus tranquille et sereine, d’autres magnifiques villes, comme Phuket ou encore Hua Hin sont aussi très recommandées. Vous envisagez de vous expatrier en Thaïlande et vous vous demandez comme accéder à la propriété immobilière en tant qu’étranger ? Toutes les réponses dans cet article.

Les étrangers sont soumis à certaines restrictions lorsqu’il s’agit d’acheter une propriété en Thaïlande. Il est possible d’acheter un condominium, mais il est plus difficile de posséder un terrain. En gros, cela signifie que les expatriés peuvent posséder un bâtiment, mais pas le terrain sur lequel il se trouve. Parmi les options d’achat qui s’offrent à vous, il y a la possibilité d’ :

Acheter une copropriété

L’achat d’un condominium est l’une des méthodes les plus simples vous permettant d’acquérir un bien immobilier en tant qu’expatrié en Thaïlande. En effet, une réglementation thaïlandaise de 1979 relative à la copropriété autorise les non-ressortissants thaïlandais d’accéder à la pleine propriété jusqu’à 49% de la surface totale du bâtiment.

Par exemple, s’il y a 100 condominiums de taille égale, un étranger peut acheter les 49, avec leur nom inscrit sur le titre de propriété. Quant aux 51 % restants, ils seront vendus uniquement aux ressortissants thaïlandais.

Louer des maisons ou des terrains en Thaïlande

Lorsque vous cherchez à devenir propriétaire d’une maison en Thaïlande, l’une des options que vous pouvez choisir est de prendre un bail de 30 ans. Celui-ci est renouvelable deux fois.

Comme les étrangers ne peuvent pas obtenir la propriété d’un terrain en pleine propriété, le bail de 30 ans est l’une des méthodes convoitées pour acquérir un bien immobilier par le biais d’un contrat de bail. Vous pouvez vous procurer en toute sécurité le droit d’utiliser des terres thaïlandaises et enregistrer ce droit pour une durée de bail maximale de 30 ans. Il est important de noter que le bail n’est initialement accordé que pour la durée de 30 ans et qu’il n’y a pas de droit automatique de renouvellement.

Créer une société à responsabilité limitée

L’une des options les plus populaires pour les investisseurs étrangers consiste à créer une société à responsabilité limitée en Thaïlande, dont au moins 51 % des activités appartiennent doit appartenir à des Thaïlandais.

Il est parfois préférable, lors de l’achat d’une villa familiale de luxe en Thaïlande, que la société à responsabilité limitée en cours de création soit détenue à 61 % au moins par des Thaïlandais, afin d’éviter les enquêtes lors de l’acquisition de terrains ou de propriétés.

Si cette option vous convient, vous devez également tenir compte des frais d’enregistrement qui s’appliquent aux sociétés à responsabilité limitée : 5 500 bahts pour chaque million de bahts de capital. Par exemple, si le montant du capital que vous investissez dans la société est de 10 millions de bahts, les frais d’enregistrement s’élèveront à 55 000 bahts.

Quelle que soit la procédure que vous choisissez, l’accompagnement d’un agent immobilier est nécessaire. Pour vous aider à accéder facilement à une propriété immobilière en Thaïlande, contactez Five Stars Thailand dès aujourd’hui. Le secteur de l’immobilier n’est pas réglementé en Thaïlande, ce qui signifie que la qualité des agents varie considérablement. En faisant appel à nous, vous allez bénéficier d’un conseil sur mesure dans votre rêve de devenir propriétaire au Pays du Sourire.