Facebook Home et une solution « mobile first » pour l’immobilier

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Facebook_Home_et_une_solution_

 

 

Parlons franchement : Je ne pense pas que Facebook Home, la nouvelle interface mobile de Facebook pour les téléphones Android, va avoir un quelconque impact sur le secteur de l’immobilier. Aucun.

En tout cas, pas au sens propre.

Non plus, je dois le révéler, je n’ai aucun intérêt à télécharger Home ou à précommander un HTC First. Je ne suis pas un gros utilisateur de Facebook, et je trouve le service à la limite du glauque et du dégoût.

Mais, il faut bien l’admettre, je ne suis pas la cible démographique de Facebook. Je fixe la quarantaine, j’ai deux enfants en bas âge et je considère que n’importe quel soir où je peux me coucher avant 10 heures est plutôt une « nuit épique » de nos jours.

Je ne suis donc certainement pas celui que Zuckerberg et son équipe avaient en tête lorsqu’ils ont construit Home.

Cela dit, je pense qu’ils ont construit quelque chose d’ambitieux et d’unique.

Ambitieux parce qu’ils envisagent un monde dans lequel chaque interaction personnelle que nous avons numériquement est canalisée par la plate-forme de Facebook (frisson) et unique parce qu’ils ont eu la clairvoyance et le courage de se réimaginer comme étant plus qu’un simple « site web ».

Ce qui m’a frappé comme étant vraiment nouveau, c’est la façon dont ils ont dépouillé Facebook de ses composants et de ses parties essentielles et l’ont reconstruit à partir de zéro pour l’utilisateur mobile. Toutes les entreprises ne seraient pas aussi audacieuses.

 

Mobile first

Mobile first ne signifie pas seulement essayer de tout entasser sur un écran de 640 x 1136 pixels. Et jusqu’à présent, c’est surtout ce que nous avons obtenu dans l’immobilier.

 

Au contraire, Mobile First signifie reconsidérer radicalement la façon dont un utilisateur mobile interagit avec les données sous-jacentes à votre service. Il suppose une connectivité constante et devrait commencer à reconnaître le contexte.

Facebook Home fait cela. Google Now est un autre bon exemple.

Home met en avant tout le contenu incontournable (dans le cas de Facebook, les photos et les mises à jour) et subsume toutes les autres fonctionnalités et actions, ne les révélant que lorsque cela est nécessaire ou lorsque l’utilisateur le demande spécifiquement. La navigation se fait par une série de gestes intuitifs. Le résultat final est qu’il ressemble, et vraisemblablement se sent, comme si vous interagissiez directement avec le contenu.