Investissement en immobilier locatif : un projet sûr et très attractif

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
investissement immobilier

L’immobilier est généralement une excellente option d’investissement. Il peut générer un revenu régulier et à long terme, à condition d’avoir appliqué les bonnes stratégies d’investissement. Avant d’investir dans l’immobilier, vous devez vous assurer d’avoir un budget correspondant à votre projet et de prendre en compte tous les risques liés à l’investissement.

Commencez par rechercher soigneusement la propriété

Si vous achetez un bien immobilier dans le but de le louer et de générer des revenus locatifs, vous devez d’abord vous renseigner d’une manière approfondie sur tous les éléments qui concernent la maison ou le terrain :

  • Projet d’urbanisme lié au secteur ?
  • Taux de vacances du quartier ?
  • Autres éléments qui pourraient affecter la valeur de la propriété : nouvelles routes, développement communautaire ?

Une fois que vous avez effectué vos recherches, vous devriez être en mesure de prendre la bonne décision quant à l’achat en tant qu’investissement.

Renseignez-vous sur les incitations fiscales en faveur des investisseurs

Le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs de défiscalisation dans le but d’encourager les citoyens à investir dans l’immobilier.

Si vous souhaitez investir dans le neuf, vous pouvez très bien acheter en loi Pinel et bénéficier d’un plan de réduction d’impôt pour un engagement locatif. L’application de ce plan de défiscalisation suppose que le logement est situé dans une zone géographique spécifique à forte demande locative.

D’autres dispositifs ont également été mis en place pour soutenir l’investissement immobilier. Il vous revient de choisir le type de bien (voir aussi quel type de bouteille de gaz choisir) dans lequel investir et de bénéficier ensuite d’une réduction d’impôts correspondante :

  • La loi Censi-Bouvard : pour un investissement dans une résidence avec services pour seniors, étudiants ou en EPHAD. Le logement doit être neuf ou en état futur d’achèvement ;
  • Les statuts LMNP et LMP : en fonction des loyers générés, vous pouvez être un loueur en meublé professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP) ;
  • La loi Malraux : pour bénéficier d’une meilleure fiscalité si vous souhaitez investir dans l’ancien et le rénover dans le but de le louer après.

Les risques auxquels vous devriez vous préparer

Le choix de l’emplacement et du type de bien sont les deux facteurs déterminants dans un investissement locatif. Les risques sont partout mais à vous de peser le pour et le contre avant de faire votre choix.

Louer des studios dans une ville estudiantine est très intéressant compte tenu de la forte demande de logements. Mais vous devez vous préparer au fait que 2 à 3 mois par an, vous ferez face à un fort taux de vacances. Et donc, pas de loyer à percevoir.

Acheter une maison en périphérie pour la louer ensuite représente le moindre coût. Mais vous aurez du mal à trouver des locataires car pour ce type de biens, les gens préféreraient acheter plutôt que de payer des loyers.

En cas de doute, faites appel à des professionnels qui maîtrisent parfaitement le marché immobilier et qui sauront mieux vous conseiller.

Pour limiter le risque de perdre de l’argent, commencez par investir dans des biens plus petits. Et au fur et à mesure que vous apprendriez un peu plus dans le domaine, vous pourriez envisager d’acheter une propriété plus grande avec un potentiel de revenu plus élevé.