Même si au départ votre maison était parfaite à vos yeux, il est évident qu’aujourd’hui, vous manquez d’espace. Effectivement, votre famille s’est agrandie et chacun doit avoir son espace personnel. Vous avez donc besoin de mètres carrés en plus. Toutefois, pour les avoir, vous n’avez pas besoin de déménager. Opter pour une extension est la meilleure solution. Cette alternative vous permet de ne pas vous détacher d’une habitation que vous aimez et de la rendre plus confortable. Pourtant, construire une extension peut très vite se transformer en un véritable casse-tête si l’on ne dispose pas des informations adéquates. Voici l’essentiel à savoir pour agrandir votre maison.

Extension d’une maison : quel budget ?

Avant de démarrer les travaux d’agrandissement de votre domicile, vous devez élaborer votre projet de construction et définir le budget nécessaire. Comme vous pourrez le découvrir en détail sur https://www.lamaisonsaintgobain.fr/extensions-maison/conseils/preparation/le-prix-d-une-extension-de-maison, le coût de cette opération dépend du type d’extension que vous désirez réaliser.

De manière générale, le prix d’un tel chantier varie entre 500 et 2500 € le m². Ce tarif prend en compte la technique d’agrandissement, les matériaux de construction qui seront utilisés, l’aménagement intérieur souhaité, les travaux de gros œuvre à engager et la main-d’œuvre du prestataire sollicité.

Travaux de la maison : quels types d’extensions ?

Il existe 6 méthodes pour agrandir une habitation. Ainsi, nous avons :

L’agrandissement de maison latérale contiguë

Pour réaliser cette opération, vous devez juste avoir de la place sur votre parcelle afin de prolonger le volume du domicile de plain-pied. Pour le bon déroulement des travaux, les façades sont modifiées pour créer des ouvertures entre l’ancien logement et le nouveau.

extension maison travaux

L’ajout d’une véranda

Pour étendre votre maison, vous pouvez opter pour l’ajout d’une véranda. En général, cet espace est le prolongement du salon ou de la salle à manger et permet de transformer la pièce en un endroit agréable entre l’intérieur et l’extérieur.

Extension de la maison par surélévation

Souvent utilisée en ville en raison du manque d’espace au sol, la surélévation est la solution la plus radicale pour obtenir une pièce à vivre supplémentaire. Cette méthode d’agrandissement consiste à ajouter un ou plusieurs étages en fonction de ce qui est prévu dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme) pour étendre la surface habitable.

Aménagement des combles

Peu coûteuse, cette solution est parfaite pour les maisons qui possèdent des combles habitables et non aménagés. Les travaux sont exécutés dans l’objectif d’organiser cette surface inhabitable et de la transformer en un espace ergonomique.

Extension de la maison par excavation

Cette technique consiste à agrandir la maison par les fondations en gagnant de la place au sous-sol (existant ou non). L’excavation est plus facile à envisager lorsque le domicile est semi-enterré sur le terrain.

Agrandissement par création d’une annexe

Si vous avez de la place dans votre jardin, vous pouvez tout simplement y construire une dépendance. Toutefois, l’aménagement d’un espace de vie indépendant peut devenir très onéreux, car il intègre des travaux d’électricité, de plomberie et d’isolation.

Extension de maison : les démarches nécessaires

Lors d’un projet d’extension d’une habitation, le nouveau volume doit respecter toutes les réglementations prévues par le COS ou le PLU de la commune dans laquelle il sera implanté.

Grâce à la RT 2012, la surface habitable soumise à un permis de construire est passée de 20 m² à 40 m². Ainsi, si la surface est inférieure à 40 mètres carrés, vous devez seulement faire une déclaration au bureau municipal. En outre, gardez à l’esprit que vous êtes obligé de faire appel à un architecte si votre surface totale d’habitation après extension est supérieure à 170 m².