La plupart des gens qui entrent dans un bâtiment ne pensent pas aux lois qui régissent la structure dans laquelle ils se trouvent. Mais vous devriez peut-être le faire : la conformité immobilière englobe l’ensemble des règlements qui régissent les propriétés et leurs composants, et les règlements augmentent chaque année. Il est essentiel de rester au fait de ces réglementations pour gérer avec succès un portefeuille immobilier composé d’actifs situés à différents endroits.

Savez-vous ce qu’est OPAC ?

Qu’est-ce que la conformité des biens immobiliers ?

La conformité immobilière englobe l’ensemble des réglementations qui régissent les propriétés et leurs composants.

Traiter avec différentes adresses signifie traiter avec des règles très différentes.

Contrairement aux normes de la FTC, qui s’appliquent aux entreprises américaines dans leur ensemble, la conformité des biens immobiliers est définie par région et par juridiction. Différentes municipalités édictent des règles pour leur district, définissant ce à quoi votre propriété doit se conformer dans une ville ou un état spécifique.

Par exemple, à Paris, un seul bâtiment doit interagir avec plusieurs organismes de réglementation différents et s’y conformer – une soupe d’acronymes – afin de rester conforme. Un manquement à cette obligation peut avoir une incidence sur la capacité à obtenir un certificat d’occupation, empêcher les transactions en cours et bloquer les refinancements. Les violations liées à la conformité peuvent donner lieu à un jugement, à une augmentation des amendes, voire à une assignation au pénal.

Bien entendu, les règles qui régissent un gratte-ciel de Paris peuvent être très différentes de celles qui s’appliquent à une tour similaire à Marseille. Le fait d’avoir un portefeuille diversifié comprenant des propriétés dans tout le pays rend nécessaire la compréhension des exigences complexes dans plusieurs endroits. Il est essentiel de savoir quelles agences locales sont compétentes pour les différentes parties de vos bâtiments afin d’éviter les amendes excessives et les violations de plus en plus nombreuses.

En matière de conformité immobilière, la taille ne compte pas

La conformité immobilière peut englober chaque mètre carré d’une propriété : des ascenseurs et chaudières aux systèmes d’extinction d’incendie, et des façades aux accessoires, chaque élément ou pièce d’équipement d’un bâtiment peut augmenter et augmentera le risque global de conformité.

La taille n’a pas d’importance : si les grands bâtiments sont généralement plus complexes et font l’objet d’un examen plus approfondi, les petites propriétés sont de plus en plus soumises aux mêmes réglementations strictes que leurs homologues. Les maisons unifamiliales sont tenues de mettre en place des dispositifs de conservation de l’eau. Certaines normes doivent être mises en place avant que la propriété puisse obtenir un certificat de conformité et être vendue, ce qui ajoute une exigence supplémentaire à la liste de contrôle de clôture.

Bien entendu, les grands immeubles ne sont pas exemptés de cette vague de nouvelles réglementations. Une ville a également adopté une importante loi sur la sécurité sismique, exigeant que plus de 15 000 propriétés de la ville soient modernisées pour se renforcer contre les tremblements de terre. Cette loi fait suite à des exigences similaires adoptées dans des villes plus petites.

Pour protéger votre investissement, vous devez comprendre le paysage réglementaire

Selon une étude, l’investissement immobilier se développe sur divers marchés secondaires en France. Il ne s’agit plus seulement de Paris, Lyon et Marseille : Lille, Perpignan, Nice et Strasbourg figurent parmi les 20 principaux marchés d’investissement et de développement immobilier cités dans le rapport. Si vous cherchez à investir, vous disposez d’un vaste réseau de villes en expansion pour développer votre portefeuille immobilier. Cette expansion s’accompagne d’un certain nombre de réglementations diverses et complexes en matière de conformité immobilière.

Vous prévoyez de faire des travaux de construction ? Assurez-vous de savoir ce qui est requis et, surtout, ce qui se passe si quelque chose ne va pas. Pouvez-vous simplement payer une amende pour faire annuler une contravention ? Le rejet implique-t-il la participation à une audience ? Est-il obligatoire de prouver la correction en dehors de l’audience ? Connaître la réponse à ces questions peut éviter des milliers d’euros(et dans certains cas, plusieurs milliers d’euros) d’amendes.

La conformité immobilière transcende l’emplacement, la taille et le type de bâtiment – toutes les structures, qu’elles soient commerciales, résidentielles, commerciales ou institutionnelles, sont concernées. D’un océan à l’autre et au niveau du sol, les réglementations en matière de conformité immobilière sont en hausse et ne montrent aucun signe de ralentissement. Plus que jamais, il est essentiel de comprendre non seulement la force d’un marché immobilier individuel, mais aussi les règles et les exigences qui auront un impact significatif sur vos biens à l’avenir. Connaître les risques auxquels votre propriété sera confrontée et les réglementations auxquelles vous devrez vous conformer est une étape à la fois prudente et nécessaire pour protéger et développer votre investissement.