Avez-vous envie d’investir dans un projet de logement locatif ? La location saisonnière ou courte durée constitue un excellent moyen d’obtenir une source de revenus complémentaires. Toutefois, la location saisonnière diffère fortement de la location conventionnelle. C’est un marché en pleine croissance étant donné que les vacanciers paraissent s’écarter des modes d’hébergements classiques pour s’intéresser aux offres alternatives. Cependant, il faut être disponible et réactif pour satisfaire les demandes de vos vacanciers. Bien évidemment, il existe des applications qui vous permettent d’automatiser les tâches.

Pourquoi faut-il investir dans la location de courte durée ?

Louer sa maison, à des vacanciers de passage, pour une période allant d’une nuit à plusieurs semaines constitue non seulement une excellente alternative pour arrondir vos fins de mois, mais également une manière d’entretenir votre résidence secondaire ou encore d’obtenir des revenus supplémentaires. En somme, la location de courte durée présente de nombreux avantages tant sur le plan humain que sur le plan financier pour ses propriétaires.

Aucun risque d’impayé

En matière de location, les propriétaires ont trop peur des impayés. Avec la location saisonnière, il faut savoir que les risques d’impayés sont nuls. En effet, pour la location de courte durée, le paiement s’opère à l’avance, avant même que le vacancier n’entre dans le logement. Si, par la suite, le vacancier décide de prolonger son séjour et de passer en location à moyen terme, vous contrôlerez davantage ce risque d’impayés, le connaissant déjà.

Une rentabilité prometteuse

La location de courte durée représente une source de revenus intéressante. Elle est supérieure de 2 à 3 fois par rapport à la location conventionnelle. Il s’agit donc d’un investissement très rentable qui vous procurera un revenu supplémentaire. Il faut savoir qu’en fonction de la localisation de votre logement et de la période de l’année, vous pouvez faire varier vos revenus.

Une fiscalité très profitable

Avec la location de courte durée, vous êtes obligé d’équiper votre logement. Il faut que votre résidence secondaire possède toutes les commodités essentielles pour subvenir aux besoins de vos vacanciers. Le fait que vous soyez propriétaire d’un logement meublé vous donne un avantage fiscal considérable. Vous obtiendrez donc le statut de Loueur Meublé professionnel ou non professionnel. Ainsi, votre imposition diminuera du fait de déduire les amortissements des biens.

Échange et partage des expériences

La location saisonnière vous permet de rentrer en contact avec des millions de potentiels vacanciers. Vous avez la possibilité de les rencontrer et de vous enrichir de leur culture et de leurs expériences. Ce partage reste une aventure unique que peut vous procurer la location de courte durée. Bien évidemment, vous pourrez jouir de votre logement comme bon vous semble. Il suffit de s’organiser et d’apprendre à gérer sa location pour se dégager du temps en fonction de votre planning de réservations.

Quelles sont les principales étapes pour gérer de manière automatisée la location de courte durée ?

Pour gérer la location de courte durée en toute sérénité, il faut penser à une gestion automatisée. Pour cela, il faut respecter ces différentes étapes :

  • Vérifier que votre bien immobilier se prête à ce type d’exploitation : tous les biens immobiliers ne se prêtent pas à ce type de location. Il faut donc bien faire les recherches pour voir si votre bien correspond correctement à la définition qu’on donne à une location de courte durée ;
  • Équiper le bien immobilier de manière à remplir le critère de confort des biens en location de courte durée ;
  • Médiatiser l’offre par des canaux publicitaires en créant des annonces attractives, en diffusant votre annonce sur plusieurs plates-formes (OTA) ou sur votre site personnel ;
  • S’équiper avec les bons logiciels pour automatiser sa location ;
  • S’organiser en stockant par exemple, tous vos documents sur un compte Google drive ou autre, afin de pouvoir vite retrouver vos documents importants (documents comptables, documents administratifs, etc.) ;
  • Ouvrir un compte chèque réservé à votre gestion immobilière ;
  • Se protéger en souscrivant à une assurance et effectuer les inventaires de tous les équipements et autres biens présents dans le logement ;
  • Automatiser les entrées, les sorties, le ménage avec un prestataire, etc., et penser à déléguer certaines tâches.